Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVENEMENT DU NUMERIQUE AU BENIN

Quel avenir pour les journalistes ‘‘traditionnels’’ face au web?

La migration au numérique est un défi de développement. Ce processus démarre probablement en juin 2016 au Bénin selon la Commission nationale de migration de l’analogique au numérique (Cnman). Ceci va modifier les habitudes des journalistes qui produisent l’information vu la forte intégration du web dans les pratiques du journalisme. Les journalistes béninois sont-ils aptes à supporter les exigences de cette révolution ? Quel sera le profil du journaliste béninois à l’ère du numérique ?

Qu’implique le passage de l’analogique au numérique dans la vie du journaliste béninois? Quel sera l’impact sur la pratique de son métier? Quel est l’avenir du journaliste « traditionnel » quand ce processus sera une réalité? Ces préoccupations animent de plus en plus les cercles de discussion des hommes de la presse béninoise. Ils s’interrogent sur l’avenir de leur métier à l’ère du numérique amorcé à petit coup au Bénin.

Apportant une approche de réponse à ces préoccupations lors d’une discussion avec des journalistes, le consultant média, Soulé Issiaka indique que « …le journaliste de demain est celui qui est capable de fournir l’information en un temps record en texte, son, image, vidéo à un public qui n’a plus le temps de s’asseoir pour lire un journal, écouter la radio ou regarder la télévision sur place » .

Cette réponse du consultant lève un coin de voile sur le profil du journaliste à l’ère du numérique et le genre de consommateur qu’il est appelé à satisfaire. Le profil du consommateur de l’information de nos jours est à l’image du jeune qui passe sa journée à écouter la radio sur son téléphone portable avec une facilité de zapping, se connecte de n’importe où pour s’informer sur le web sans même acheter un journal, ou accède à des vidéos sur des sites spécialisés pour voir un clip et un web Tv sans s’asseoir devant la télévision familiale. Ceci démontre que l’Internet est omniprésent dans la vie des consommateurs de l’information et le sera davantage dans la vie des rédactions bientôt.

La présence permanente et dynamique sur le web devient ainsi une exigence à laquelle les médias traditionnels doivent répondre pour mieux impacter leurs publics. Un quotidien, une radio ou une télévision qui ne diffuse pas son contenu sur le web devra compter avec la concurrence à la limite sans pitié des journaux en ligne, web radio et webTV qui touchent directement les internautes par des canaux numériques dont les téléphones mobiles en sont un exemple.

Ecrire pour le web avec des formats compatibles aux téléphones numériques devient ainsi une compétence que tous les journalistes doivent développer quel qu’en soit le média de spécialisation. Les rédactions traditionnelles deviendront des unités de traitement de l’information pour le net comme si tous les médias étaient a priori destinés à produire du contenu pour le web.

Tag(s) : #media;journalisme;numerique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :