Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste John Hounsouk avec son gangan
L'artiste John Hounsouk avec son gangan

John Hounsouk met sur le marché du disque l’album Afrikavi Tchité

Un disque de 12 titres. Des chansons enrobées sous fond de rythmes musicaux diversifiés tels le kaka, ogbon ou pop. Des textes chantés en langues goun, wémè et français pour les mélomanes du Bénin et d’ailleurs. C’est l’essentiel des traits distinctifs du deuxième album de l’artiste de la musique béninoise John Hounsoukè connu des mélomanes sous le nom de John Hounsouk.

Le chef d’œuvre peaufiné entre la France et le Bénin a été présenté aux publics le samedi 8 aout au Musée da Silva à Porto-Novo. C’était au cours d’une cérémonie de découverte artistique soutenue par d’autres artistes béninois tels que Jean Adagbénon, Marx Sèdégan et la voix féminine Princesse Ella.

Afrikavi Tchité (debout ! enfant d’Afrique) le nom de baptême de l’œuvre est le cri de cœur de l’artiste John Hounsouk qui veut voir une Afrique qui gagne devant les autres continents mais surtout une Afrique qui doit commencer par s’attaquer aux comportements qui concourent à son échec et ses maux. La haine entre africains ne peut que conduire à la division, Hounsouk le dénonce dans son titre Wouangbènan. Un autre titre, La corruption, un phénomène qui sabote les efforts de développement au Bénin est dénoncée par l’artiste tout comme il aborde d’autres thématiques relatives aux droits des enfants, à l’éducation et à la femme.

John Hounsouk en procédant au lancement de l’œuvre à Porto-Novo entend garder le contact avec ses fans du pays à travers sa musique. Comme quoi, même en étant en France il porte les mélomanes béninois dans son cœur.

Tag(s) : #artiste;musique;john hounsouk, #bénin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :