Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hounnongan Ayidji Tonouéwa et Hounnongan Ola Oluwa distingués par l’Ordre universel de non violence

De gauche à droite, Hounnongan Ola Oluwa et Hounnongan Ayidji
De gauche à droite, Hounnongan Ola Oluwa et Hounnongan Ayidji

C’est par l’entremise d’une cérémonie fort simple que l’Ong Ordre universel de non violence (Ounv-inter) a distingué samedi 19 décembre deux hauts dignitaires du culte endogène thron. C’était à Sabè Zoungo dans la commune d’Akpro-Missérété. Il s’agit des deux responsables départementaux de la Congrégation nationale du vodun thron (Conavo). Hounnongan Ola Oluwa, président de la Conavo/Ouémé et Hounnongan Ayidji Tonouéwa, président de la Conavo/Plateau.

Ces deux hauts dignitaires de la religion thron ont été faits artisans de paix et de la non violence par l’Ordre universel de non violence qui a récompensé ces deux hommes pour leur dimension humaniste et leur activisme à prôner la paix, la tolérance et la non violence autour d’eux. Ils ont reçu la médaille de mérite de non violence des mains des responsables hiérarchiques de l’ordre. Pour le président sénateur Antoine Agossou, les nouveaux heureux accueillis par son Ong ont désormais la mission de promouvoir l’esprit de la non violence dans leur environnement.

En effet, face aux conflits, les guerres, les tensions, les violences sous toutes ses formes dans le monde, la culture de l’esprit de non violence est un sujet de communication sur lequel les communautés doivent être éduquées et sensibilisées. C’est d’ailleurs le rôle que joue l’Ordre universel de non violence en identifiant des leaders qui de part leur charisme diffusent cette culture de non violence autour d’eux.

C’est dans ce travail que les deux dignitaires distingués weekend écoulé ont été identifiés pour être des messagers de la paix. Désormais des pacifistes intégrés comme on les appelle, Hounnongan Ola Oluwa et Hounnongan Ayidji Tonouéwa sont désormais des ambassadeurs pour la promotion de la paix au Bénin et en Afrique.

Leur distinction ce samedi a été une reconnaissance de taille pour la religion endogène thron qui prône déjà dans ces pratiques l’amour du prochain. C’est ce qui explique l’allure festive donnée à la cérémonie qui a connu le déplacement de fidèles de la divinité thron et des dignitaires de divers grades. Chants, danses, litanies en l’honneur de la divinité, témoignages sur ses bienfaits ont meublé la cérémonie.

Tag(s) : #Ong OUNV
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :