Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le candidat Patrice Talon
Le candidat Patrice Talon

La coordination de campagne du candidat Patrice Talon a offert samedi soir à la population de Porto-Novo une soirée artistique au nom du candidat. Un concert insipide qui pour analyse culturelle n’a pas répondu aux attentes eu égard à l’installation mise en place pour cette rencontre artistique.

Un concert de cette qualité au nom du candidat Patrice Talon qui pourtant dispose de belles idées dans son projet de société sur le plan culturel, c’est être en déphasage avec la vision culturelle de l’homme.

Si les artistes comme Ricos Campos et Anna Teko n’avaient pas sauvé la soirée en reprenant un ou deux morceaux de leurs albums pour réveiller un peu les spectateurs qui ont fait le déplacement de la place de l’indépendance d’Avakpa, cette soirée culturelle aurait pu ne pas avoir sa valeur.

Faire un concert avec des artistes bon marché qui composent des textes de propagande vides sous des mélodies mal inspirées a été simplement du raté artistique orchestré par la coordination de campagne de Patrice Talon à Porto-Novo. L’équipe aurait pu garder ses artistes pour les animations de campagne dans les quartiers au lieu de s’en servir pour une manifestation culturelle dénommée « Concert ». Pour ceux qui ont pris la peine de lire la vision de Patrice Talon sur le plan culturel, le weekend culturel offert samedi dernier est au bas de niveau de ce qu’on pourrait espérer d’un concert organisé pour les soins de ce candidat.

Le message politique est passé quand même…

Pour l’essentiel, le but de la mobilisation était de prêcher naturellement le nom du candidat Patrice Talon aux militants, sympathisants et autres indécis venus voir un concert. Sur ce plan politique, le message est passé. L’homme du nouveau départ « est le meilleur pour la prochaine mandature présidentielle » ont pris le temps de démontrer ses lieutenants à Porto-Novo.

Herman Adankpo dans son rôle de communicateur est passé au podium faire son adresse à l’endroit des spectateurs. Sous le regard de ses ainés, les ministres Gaston Zossou, Mathys Adidjatou et autres, il a présenté l’homme qui est « le premier employeur après l’Etat » avant d’inviter les électeurs à voter rupture le 6 mars prochain.

Tag(s) : #Présidentielles 2016, #Patrice Talon, #Culture
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :