Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les ministres Jean-Claude Housou, Hervé Hehomey, Didier Tonato, Mathys Adidjatou, Oswald Homeky et Karimou Salimane étaient samedi au stade Charles de Gaulle à Porto-Novo pour présenter aux populations les grands programmes et projets de développement contenu dans le Plan action du gouvernement (Pag) au profit du département de l’Ouémé.

Les ministres du gouvernement lors de la présentation. Photo: Bismarck Sossa

Les ministres du gouvernement lors de la présentation. Photo: Bismarck Sossa

Les députés, maires, têtes couronnées, autorités politico-administratives et religieuses, femmes et jeunes ont été mobilisés pour la circonstance d’une matinée pour appréhender la part qui revient au département de l’Ouémé dans le Pag.

« Les populations se demandent à quand le démarrage des projets structurants et sectoriels pour l’Ouémé » a dit le préfet Joachim Apithy dans ses mots de bienvenu à la délégation gouvernementale qui fera l’exercice plus tard de lever l’impatience des populations. Mais le bâtonnier Jacques Migan représentant le comité d’organisation donnera un aperçu au pupitre en soulignant que « depuis les indépendances, il n’y jamais eu une volonté politique pour le développement de l’Ouémé et surtout de la capitale Porto-Novo ».

Avec le Pag « les atouts de l’Ouémé seront valorisés et le département sera un pole attractif de développement en agriculture et le tourisme » remarquera Jacques Migan. Ce qui fait du Pag un programme innovateur selon le porte-parole des maires de l’Ouémé Emmanuel Zossou, maire de Porto-Novo.

Porto-Novo, l’Ouémé et le Pag

C’est au ministre Jean-Claude Houssou de l’énergie et de l’eau  d’ouvrir la série de présentation sectorielle du Pag. D’abord, le gouvernement compte assurer l’accès universel à l’eau potable aux béninois d’ici 2021. Soit 10 ans avant les priorités des Objectifs du développement durable. Ensuite les ressources minières de l’Ouémé seront révélées (pierres ornementales, hydrocarbure…) et enfin, la dépendance énergétique de Porto-Novo et ses environs sera corrigée. Une dizaine de projets sont inscrits dans le secteur de l’énergie et de l’eau et la majorité fera de la capitale un nouveau point de départ de l’alimentation des autres communes de l’Ouémé en énergie.

Les populations attentives aux présentations. Photo: Bismarck Sossa

Les populations attentives aux présentations. Photo: Bismarck Sossa

Porto-Novo verra la concrétisation d’autres projets chers à la ville. L’autoroute Sèmè-Kpodji-Porto-Novo qui va déboucher sur la construction du troisième pont d’entrée dans la capitale est au cœur du Pag a partagé Hervé Hehomey en charge des infrastructures. A cela s’ajoute la Rocade qui sera combinée avec le bicentenaire en deux fois deux voies tout comme Porto-Novo-Pobè qui viendra enrichir le patrimoine routier de la capitale.

Ces différents projets seront parallèlement conduits avec d’autres initiatives pour assainir le cadre de vie. Ce secteur dirigé par Didier Tonato offre à l’Ouémé des avantages. 3 500  logements sociaux sur les 20000 prévus, la construction d’un marché régional à Porto-Novo, la création d’une Cité internationale de l’innovation et du savoir (Ciis), un projet d’aménagement de la berge Est de Porto-Novo, la création d’usine de valorisation des déchets sont entre autres projets du Pag pour le département.

L’absence de Delphin Koudandé en charge de l’agriculture n’a pas empêché la délégation de partager les actions dans ce domaine encore que l’Ouémé abrite une vallée riche de fortes potentialités agricoles. La valorisation de la vallée de l’Ouémé occupe 17% du Pag lié à l’agriculture a dit le représentant du ministre. Avec une population agricole vieillissante, le gouvernement à l’ambition de rendre le secteur de l’agriculture attractif pour les jeunes. L’idée est de créer des entrepreneurs agricoles pour résorber le taux de chômage des jeunes qui constitue un défi social pour le Bénin.

D’ailleurs, les défis du Pag dans le secteur du social sont nombreux. La rencontre de Porto-Novo a permis au ministre des affaires sociales Mathys Adidjatou de présenter brièvement le projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), de rappeler la reprise  des microcrédits et les actions en préparation pour assurer l’autonomisation des femmes.

Tag(s) : #Bénin, #Talon, #Pag
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :