Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOUKARAM OCENI, LA CRISE ET LES MOUVANCIERS !

La crise qui secoue les conseillers du Parti du Renouveau Démocratique PRD de la mairie de Porto-Novo face au projet de développement de la ville a abordé un nouvel angle ce début weekend. Face à la riposte tenace d’une majorité de conseillers PRD au maire Océni Moukaram lui-même PRD mais de plus en plus désavoué, des jeunes sont descendus dans la rue pour battre le pavé puisque c’est ce que Porto-Novo a de mieux afin de crier disent ils leurs ras-le-bol par rapport à ce qu’ils appellent le blocage du développement de la ville. Sans le mentionner de nom, ces jeunes réunis au sein d’une coordination baptisée des jeunes mouvanciers indexent Adrien Houngbédji comme une main invisible qui tire les ficelles dans le ou les dossiers de tiraillement des conseillers PRD contre Océni Moukaram et chose curieuse ils soutiennent le maire pour ses ambitions. Des jeunes dits de la mouvance qui partagent en temps de crise la ligne éditoriale du maire dont les actes sont mis en causes par son propre parti politique au sein du conseil communal, cela nous amène à deux interrogations. Première ! Est ce vraiment un sursaut citoyen ou patriotique de la part de ces jeunes de la mouvance de la ville d’organiser une marche? Si oui comment explique t-on le faite qu’au lieu d’inviter le maire Océni Moukaram et ses collègues politiques à la table de la compréhension pour que la désunion d’idées qu’on observe actuellement à la mairie n’influe pas sur le développement de la ville, c’est jeunes de la mouvance ont tiré à boulets rouges sur le chef du parti majoritaire de la mairie. A écouter leur déclaration, ils soutiennent la thèse de la main invisible qui monterait les conseillers contre le maire. En soutenant dans le contexte le maire Océni Moukaram au lieu de l’inviter à établir le dialogue avec la majorité qui le porte au conseil municipal, ces jeunes de la mouvance ne contribuent pas à faire une médiation en temps de crise mais incitent à notre entendement le maire à tenir entre griffe tête à une majorité de conseillers qui visiblement forme un bloc sans lequel le maire ne pourra rien décider au nom de la ville. La déclaration des jeunes dites de la mouvance pour soutenir Océni moukaram lui fait plus de mal que de bien car dans l’entendement politique l’on susurre déjà que le maire change de bord politique face à la pression de moins en moins amicale de ces collègues de parti qui n’entendent pas lui donné carte blanche dans l’un des trois dossiers qui a suscité la crise notamment la construction du nouveau siège de l’hôtel de ville de Porto-Novo. Et la deuxième interrogation dégagée de cette marche est : qui a financé l’initiative ? L’expérience des marches de soutien dans notre pays a montré que chaque mètre du marcheur est facturé et qu’il ne le fait pas à titre gracieux mais offre plutôt une prestation et donc il faut un peu d’argent pour mobiliser les gens dans la rue pour une telle activité. Qui a donc financé une marche de jeunes mouvanciers pour remonter le moral de Océni Moukaram issu d’un parti de l’opposition et pourquoi ? Si la réponse est à choix multiple comme dans un devoir de collégien alors nous avons ces possibilités:

1) Moukaram Océni lui-même parce qu’il ne peut pas compter sur les jeunes militants Prd

2) Un mouvancié généreux et invisible parce qu’il veut coopter Moukaram Océni pour des raisons politiques ou

3) qui est la réponse la plus bête les jeunes mouvanciers ont décidé simplement de soutenir un maire en difficulté.

Reste à voir l’impact de cette initiative sur une crise qui pourtant à comme dialogue la meilleure des solutions.

Tag(s) : #moukaram; mairie de porto-novo; crise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :