Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vivi l'internationale à la prison civile de Missérété

L’après midi du samedi dernier a été moins stressant pour les détenus de la prison civile de Missérété. Et pour cause l’artiste de la musique béninoise la doyenne Vivi l’internationale a offert trois heures de recréation inédite à la population carcérale de ce centre pénitentiaire à travers un mini concert suivi de partage de la parole de l’Eternel. En effet, elle était en tournée depuis peu dans toutes les prisons du Bénin et après avoir fait le tour des prisons telle celles de Natitingou, Parakou, Lokossa, Abomey, Cotonou et Porto-Novo elle est descendue samedi dernier à Missérété pour offrir la même joie aux détenus de ce lieu. Accompagnée par un lot d’artistes tels que Manuella, Sena Joy, Francky destin, beaugard , Vivi que les détenus ont appelé affectueusement maman a passé un message d’espoir à ses enfants. Dans ces échanges, l’artiste devenue plus évangéliste qu’elle ne l’était a parlé de prière, de la tentation, du diable, du Seigneur, de la vie, de l’espoir et de la liberté qui est le droit fondamental dont ces prisonniers sont privés. Les détenus ont constaté à plusieurs reprises combien elle était sincère dans ses émotions car elle n’a pu contenir ses larmes lorsqu’elle a voulu faire un playback de sa mythique chanson « fa é na fa » qui a emballé la population carcérale. La suite a été plus émouvante car les prisonniers n’en demandaient pas mieux ; juste un instant de recréation où ils peuvent s’extasier pour de vrai. Du zouk avec l’artiste Manuella à la salsa avec Sena joy en passant d’autres rythmes du genre gogohoun, cette seule journée du samedi restera graver dans la mémoire de chaque prisonnier. Pour le régisseur le Capitaine Logbo Pierre, c’est une occasion pour ses prisonniers de vivre un instant de bonheur et il souhaite bien que d’autres artistes en dehors de Vivi pensent aussi aux détenus. Ces derniers ont chargé l’artiste Vivi à être leur porte parole auprès du Chef de l’Etat Boni Yayi car disent-ils « cela fait très longtemps que nous sommes en prison » a martelé le porte parole des prisonniers qui est en détention depuis bientôt 15 ans. Vivi l’internationale n’est pas restée insensible à leurs peines et a promis rendre compte au ministre de la justice de qui elle a reçu l’autorisation d’organiser une tournée musicale dans les neuf prisons du pays.

Tag(s) : #artiste; vivi l'internationale;prison;bénin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :